LA PREPARATION POUR LA COLONIE DE VACANCES

La Préparation pour la colonie de vacances de votre enfant peut être un moment passionnant. Il est important de comprendre ce qui est nécessaire pour la préparation – de la préparation des valises, de ce qu’il faut dire, et tout ce qu’il y a entre.

Cette liste de contrôle FAIRE & NE PAS FAIRE devrait servir de guide pour vous aider pendant que vous vous préparez.

colonie Megève

A FAIRE

• Communiquer: Avertissez le directeur de la colonie de vacances que votre enfant est réticent, craignant ou inquiet de partir à la colonie de vacances. Les animateurs peuvent aider votre enfant les premiers jours.
• les documents: S’assurer que tous les formulaires d’inscription et d’information sont entièrement remplis. Ceci permet d’obtenir des informations précieuses et critiques sur tous les enfants. Les animateurs étudient ces informations avant le début du camp et sont prêts lorsque les enfants arrivent.
• Information: Assister à une réunion d’information de la colonie de vacances; c’est une chance pour vous et votre enfant de rencontrer le personnel et d’en apprendre davantage sur leurs programmes. Posez des questions et prendre des notes sur des choses importantes pour vous. (Ex : est-ce que la colonie de vacances est équipée pour prendre en charge les enfants qui ont des allergies?)
• Connectez-vous: Consultez le site internet ou le BLOG de la colonie de vacances, l’actualité des réseaux sociaux, les courriers de convocation. Connectez-vous avec la colonie de vacances que vous avez choisi à travers leurs profils de médias sociaux et garder les adresses électroniques importantes avec vous.
• S’engager: Parlez à d’autres parents et impliquer votre enfant dans le processus d’inscription dès le début. Plus ils en apprennent sur la colonie de vacances, moins ils seront anxieux.
• Mise à jour de l’information: Informez la colonie de vacances si un traitement médical a été arrêté récemment, mais aussi si votre enfant a déjà eu toute sorte de maladie contagieuse, la colonie de vacances a besoin de le savoir.
• Marquez les vêtements: Les étiquettes thermocollantes sont idéales pour les tissus tandis que les marqueurs permanents ou même le vernis à ongles coloré fonctionne pour tout le reste. Envoyer des étiquettes supplémentaires, juste au cas où.
• la colonie de vacances à la journée: Les day Campers peut être très pratique pour éviter l’anxiété de séparation, en particulier pour les nouveaux.
• Choisissez judicieusement: Dans une colonie de vacances, les enfants se salissent. Apportez des vieux vêtements, qui ne craignent rien ou qui sont bientôt trop petits pour votre enfant.
• Pack de médicaments: Laisser les médicaments dans leur emballage d’origine et insérer avec l’ordonnance correspondante, en s’assurant que les instructions sont bien écrites sur chaque boîte. Si votre enfant a besoin d’un EPI Pen, d’un inhalateur contre l’asthme ou d’autres médicaments spéciaux à portée de main, ils peuvent être conservés dans une banane pour un accès facile. N’oubliez pas de discuter de toutes ces questions avec le directeur de la colonie de vacances et avec les animateurs.
• Faites participer votre enfant: Gagner en indépendance est un grand intérêt d’une colonie de vacances, de sorte que votre enfant sache faire sa valise. Aidez-le à organiser ce qu’il devra y mettre: utiliser une liste de détaillée et superviser le fonctionnement, mais laisser-le faire son sac. Avec les plus jeunes, faîtes-le ensemble.
• Restez en contact: Envoyez une lettre à votre enfant une semaine avant le début de la colonie de vacances, qu’elle arrive avant son arrivée. Préparez des enveloppes timbrées pré-adressées afin qu’il puisse vous écrire de nouveau.

À NE PAS FAIRE

• Le forcer: Ne forcez pas votre enfant à participer à une colonie de vacances. Assurez-vous qu’il soit prêt, désireux et capable.
• Faire des promesses: Si votre enfant est réticent, suggérer qu’il «fasse de son mieux», et leur dire que vous réessayerez l’année prochaine. Ne suggérez que vous viendrez les chercher si ce n’est pas possible. Faîtes-lui comprendre qu’il va rester pendant toute la session. Même les enfants les plus inquiets peuvent surprendre ses parents en disant : « Je veux y aller un mois l’année prochaine! »
• Pression: Ne pas décevoir votre enfant en ventant la merveilleuse expérience de colonie de vacances que vous avez eues. Restez positif, mais laissez-le profiter de la colonie de vacances à sa manière.
• Attention: Restez positif sur la durée de la colonie de vacances de votre enfant. Ne vous attardez pas sur le fait qu’il va beaucoup vous manquer (même si c’est vrai), et ne pas amplifier les choses « amusantes » que vous avez programmées pendant qu’il sera à la colonie de vacances. Encouragez-le à profiter pleinement de son séjour à la colonie de vacances.
• Eviter les objets de valeur: l’argent, les téléphones portables et les bijoux ne sont pas nécessaires à la colonie de vacances. Les enfants créeront leurs propres nouveaux bracelets et autres ornements.
• Critiquer: Ne pas critiquer ou dénigrer votre enfant si son expérience de la colonie de vacances n’est pas totalement positive. Encouragez-le pour la prochaine fois.
• Trop de bagages: Ne Jamais remplir la valise plus qu’il en faut. Suivez les directives de la colonie de vacances en regardant la liste des choses à amener. Chaque colonie de vacances offre des suggestions sur ce qu’il faut prendre. Ils ont fait cela en tenant compte de tout.
• Grave: Ne pas oublier la crème solaire.
• Soyez un parent modèle: les responsables des inscriptions et les animateurs sont concentrés sur les enfants. Ne pas leur envoyer des e-mails quotidiens, lettres ou appels téléphoniques pour vérifier que tout va bien. S’il y a des problèmes, ils vont vous contacter. Si vous avez besoin  d’avoir des nouvelles, une fois par session, est suffisante.
• anticiper: Ne faîtes pas les choses à la dernière minute. Faîtes-les à l’avance.
• Pousser: Vous êtes un kayakiste expérimenté qui aime aussi les longues randonnées et des excursions en milieu sauvage. Votre fils préfère les arts et les programmes de théâtre. Ne poussez pas vos enfants à suivre votre parcours. Laissez-les se frayer leur propre chemin.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.